La Responsabilité du Consultant SEO dans l’avenir du monde

Posséder un savoir-faire technique en référencement, permettant de valoriser un contenu sur Internet, est une arme redoutable en 2019. Et comme chacun sait qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, associons l’idée à un gros mot qui fait peur : l’éthique. Oui l’éthique. Il va en être question dans cet article. Alors si ce terme vous fait frémir : quittez immédiatement cette page, car vous n’allez pas y couper.

Le pouvoir de cautionner la désinformation

Les fake news : cette expression qui fait l’actualité est devenue, à juste titre, un fort sujet de préoccupation. Tout le monde est impliqué dans le relais de ces fausses nouvelles sur le Web. Le consultant SEO n’échappe pas à cette responsabilité et possède même un atout de taille dans la grande bataille de l’information qui se joue aux yeux du monde : il sait agir sur la visibilité des contenus.

Le consultant SEO peut influer sur la réponse documentaire de la thématique au sein de laquelle il travaille.

En mettant en oeuvre son savoir-faire technique, le professionnel du référencement peut améliorer le positionnement d’une page de son choix sur les moteurs de recherche (et un peu partout sur Internet de façon plus générale). Il use ainsi d’un vrai pouvoir qui n’est pas des moindres : le consultant SEO peut influer sur la réponse documentaire de la thématique au sein de laquelle il travaille.

Deux cas de figure se présentent alors : soit le contenu optimisé/mis en avant par le consultant désinforme, soit ce même contenu permet d’enrichir la connaissance (un troisième cas peut toutefois se produire si le contenu ne fait ni l’un ni l’autre, et dans ce cas la question de son « utilité » est clairement posée). Si vous êtes référenceur : interrogez-vous suffisamment votre responsabilité en la matière ?

La question éthique

En réalité, la problématique est plus complexe et ne se résume pas à l’évaluation d’un « niveau de qualité » informationnelle. Il serait peut être temps de regarder plus loin et de se poser les bonnes questions. En effet, même si le contenu ne favorise pas la désinformation :

  • Sert-il une noble cause ?
  • Offre-t-il à l’internaute une perspective enrichissante ? Une véritable valeur ajoutée ?
  • Se place-t-il dans le respect de valeurs pouvant se retrouver dans la définition d’un avenir souhaitable et heureux pour l’humanité ?

En d’autres termes : le travail que je conduis pour mes clients est-il éthique ? Concrètement :

  • Dois-je aider un distributeur de produits carnés à développer son marché, si j’ai conscience des effets néfastes de ce type d’alimentation sur la santé humaine et que je défends par ailleurs la cause animale ?
  • Dois-je mettre mon savoir-faire au service d’une entreprise dont les pratiques industrielles ont des effets connus sur la pollution des océans, alors que je suis convaincu que ce type de production irresponsable détruit la planète ?

Ce ne sont bien sûr là que quelques exemples choisis mais qui montrent bien, selon moi, que cette réflexion est tout sauf anodine.

Mais la question de l’éthique, si elle est posée de manière trop générale, a ses limites et peut être perçue comme insoluble en raison de sa subjectivité. En effet, une valeur importante à mes yeux pourrait ne pas l’être pour mon voisin. Pire : avec tout le respect que je lui dois, il pourrait chercher à soutenir une valeur en contradiction avec les miennes (mais qui serait une valeur éthique pour lui !)

Je ne peux que vous inviter à ne pas vous laisser envahir par cette sensation d’impuissance (si mon voisin fait des choix inverses, à quoi bon ?…) mais plutôt à vous poser les questions qui aideront à définir vos choix conscients de demain : Comment trier la portée de mes actions au quotidien ? Comment définir ma propre vision de l’éthique et agir en cohérence ?

Le pourquoi

Être en accord avec soi-même n’a pas de prix.

Définir le pourquoi permet d’identifier nos valeurs, celles qui comptent à nos yeux, quelles motivations nous poussent à agir et à exercer notre métier. Répondre aux questions : Pourquoi je travaille ainsi ? Pourquoi je travaille avec tel acteur et pas un autre ? aide à mieux choisir ses engagements (professionnels) et partager son savoir-faire avec ceux dont on évalue les initiatives comme justes, vertueuses, méritantes, … [-compléter la liste par les valeurs qui vous ressemblent-]. Être en accord avec soi-même n’a pas de prix et il n’y a rien de plus beau comme sensation ! 🙂

Choisir avec qui travailler

Lorsqu’on est travailleur indépendant (à son compte), on répond de ses propres choix : libre à nous de décider de travailler avec un client plutôt qu’un autre. C’est aujourd’hui mon cas (il m’arrive ainsi, parfois, de refuser des propositions de collaboration qui sont en désaccord avec mes valeurs).

Exercer le métier de consultant SEO en agence ou chez l’annonceur est un peu plus délicat et peut entraîner des cas de conscience plus difficiles à assumer. En effet, dans cette situation, vous n’êtes par définition pas décideur. Votre patron peut donc vous imposer (légalement) de travailler pour un client qui « paye bien » mais se trouve être en désaccord plus ou moins profond avec vos valeurs… Dans ce cas, vous devriez prendre votre courage à deux mains et dire NON, en refusant poliment (même si cela signifie devoir démissionner dans la foulée pour rechercher un autre emploi).

Agir en cohérence pour un monde meilleur

Je prends conscience de l’influence de mes actes et je décide d’en faire bénéficier ceux qui partagent mes valeurs.

Vous aurez compris que je crois profondément en la part de responsabilité de chacun dans la construction d’un avenir meilleur pour l’humanité. Il s’agit quelque part de montrer l’exemple en faisant preuve de cohérence : je prends conscience de l’influence de mes actes et je décide d’en faire bénéficier ceux qui partagent mes valeurs(en espérant que le respect, le partage et la bienveillance représentent les valeurs du plus grand nombre !)

En nous y mettant tous, chacun à son niveau, le monde pourrait bien évoluer dans le bon sens… Et ne vous y trompez pas : les consultants SEO sont en première ligne du changement !

On n’a qu’une vie. Il ne tient qu’à nous de choisir ce que nous voulons en faire : subir des décisions qui ne nous ressemblent pas ou décider d’agir en suivant nos convictions pour le meilleur. J’ai fait mon choix. Quel sera le vôtre ?

Partager :